Beauté

Le rouge à lèvres pète les plombs

 

Se mettre du rouge à lèvres est devenu pour certaines femmes un geste beauté quotidien. Mat, nacré, glossy, il se décline en différentes textures avec une palette de couleurs allant du rouge intense au rose tendre…

Rouge à lèvres: peut-il contenir des métaux lourds ?

En 2010, la Food and Drug Administration (FDA) américaine, a mené des recherches sur la présence de plomb sur 400 bâtonnets. Résultat : ils contenaient tous du plomb avec un taux moyen de 1,11 parties par million.  Les concentrations variaient de 0,026 ppm à 7,19 ppm selon les marques. Voici le lien vous permettant de consulter le tableau des résultats de la FDA.

Mais ce n’est pas la première étude incriminant la présence de métaux lourds dans les lipsticks. Une autre étude, publiée il y a quelques mois, par  l’Université de Californie à Oakland, démontre une concentration importante de plomb, aluminium, cadmium et autres métaux toxiques sur un panel d’une trentaine de rouges et brillants à lèvres. Cette fois-ci, l’approche est différente, les risques pour la santé ont été évalués en déterminant la quantité de métaux lourds ingérée par les femmes qui utilisent du rouge à lèvres tous les jours. Si l’on part du principe que les femmes se colorent les lèvres 2,35 fois par jour, les chercheurs arrivent à la conclusion qu’elles absorbent 24 mg de rouge à lèvres par jour, voire 87 mg par jour pour les plus accros. Voici ici le résumé de l’étude de l’Université de Californie.

Quelles sont les conséquences sur la santé ?

Toxique pour l’homme, le plomb est un métal lourd. Il présente des dangers pour la santé notamment sur le système nerveux central mais il peut aussi atteindre les globules rouges et le système digestif…. Quant au chrome, il est une substance cancérogène associée aux tumeurs de l’estomac tandis que l’aluminium, et le manganèse sont également toxiques pour le système nerveux. Le cadmium est classé comme agent cancérigène pour l’homme par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer).

Katharine Hammond, co-auteure de l’étude réalisée par l’université de Californie-Berkeley, relativise « Je ne pense pas qu’il faille paniquer ou abandonner tout usage du rouge à lèvres. En revanche, cette révélation est quand même inquiétante. Elle mérite de plus amples investigations et d’être prise en compte par les autorités. »

Faut-il jeter son rouge à lèvres ?

Tout dépend l’usage que vous en faites. Effectivement si vous êtes une rouge addict et que vous vous colorez les lèvres plusieurs fois par jour, il serait plus sage de limiter son utilisation. Si vous en mettez qu’une fois par jour ou qu’une fois de temps en temps, vous pouvez finir tranquillement votre bâtonnet. Ainsi, lors de vos prochains achats, afin de limiter les risques, regardez bien la composition des rouges. Sinon, pourquoi pas tester un rouge à lèvres certifié bio ?

Attention, tout de même à l’utilisation que les enfants pourraient en faire lorsqu’ils s’amusent à se maquiller ! Quelle que soit la dose, ils sont exposés à des produits toxiques ayant des conséquences bien plus importantes sur eux que sur des adultes…

Si vous souhaitez avoir de plus amples informations sur la composition idéale d’un rouge à lèvres rendez-vous ici !

 

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *